Quand le FMI simpose dans le Budget 2021 de la Tunisie!



Moktar Lamari, Ph. D.
Universitaire au Canada


Main de fer dans des gants de velours? Le projet de Budget de lÉtat tunisien pour lanne 2021, qui sera dbattu par les parlementaires tunisiens, ds le 12 octobre, est dj cann, dans son cadrage budgtaire et ses principales mesures (impopulaires), par des engagements dj pris par les autorits tunisiennes auprs du FMI.



Les parlementaires tunisiens risquent de se trouver hors-jeu, franchement dups, ne connaissant pas le contenu de la lettre signe par Marouan Abassi, le gouverneur de la BCT et lex-ministre des Finances Nizar Yaiche, rendue publique il y a une semaine. Cette lettre engage encore une fois, la Tunisie auprs du FMI pour accder plus de prts sous conditions (conditonal lending program)! Un budget de dupes? Des ds pips? Explication


Un budget 2021 pip davance?

Le dtail de ces intentions et les engagements ont t dvoils, transparence oblige, par le FMI le 26 septembre (document ). Pourtant le document est sign depuis avril 2020.
Le document en question est sign par le gouverneur de la Banque centrale, Marouan Abassi (premier signataire) et lex-ministre des Finances Nizar Yaiche (signataire secondaire). La lettre en anglais (pas traduite en franais) et maintenue confidentielle depuis 6 mois est adresse Madame Kristalina Georgieva, Managing Director, International Monetary Fund.


Bout de la lettre d'entente Tunisie /FMI


On commence par les faits saillants, avant de les mettre en contexte.
Les autorits tunisiennes sengagent rduire les dficits budgtaires sengagent pour faire converger les prix des carburants la pompe avec les tarifs dimportation du gasoil, du gasoil 50 et lessence. Le mcanisme est (sera) fix par arrt dans le Journal officiel. Lengagement pour un ajustement automatique est ferme : les ajustements se feront mensuellement, sans dpasser +/- 2% ds janvier 2021. La missive envoye au FMI fait fi des impacts de la dvaluation du dinar (passe et venir), et fait comme si les secteurs conomiques les plus porteurs pour la croissance ne seront pas concerns (transport public, tourisme, commerce, etc.). Aucune valuation dimpacts nest cite en rfrence, pour ces mesures ! Juste des promesses et des engagements qui en disent long sur les concessions faites pour le FMI!

Sans consulter leurs partenaires sociaux et sans aucune nuance, les deux signatures au nom de la Tunisie pour 2021 sengagent a aussi disant en Anglais approximatif We introduced emergency measures on the civil service wage bill to prevent any hiring, non-statutory promotions, or new wage increases for 2020 beyond those already agreed with the UGTT labor union. Traduction: on introduit dans lurgence des mesures faisant quaucun recrutement additionnel ne se fera dans la fonction publique, avec aucune promotion, aucune augmentation de salaire pour 2020.

Aussi, les engagements annoncent des augmentations des prix du tabac, pour des revenus anticips pour le budget de lÉtat de 200 millions de DT. Ici aussi, aucune tude dimpact, notamment pour une mesure qui cre un appel dair aux activits de contrebande du tabac, alors trois fumeurs sur quatre consomment le tabac contrefait et circulant en grand jour dans toutes les villes et tous les villages du pays. Il y a deux ans, les mmes augmentations des tarifs du tabac nont pas drain les recettes fiscales anticipes, mais elles ont fait exploser le commerce de contrebande des cigarettes.


Plus daustrit, tant pis pour linvestissement public de lÉtat !


Sans autres justifications ni consultations lies, les signataires de la missive au FMI annoncent que la Tunisie remettra aux calendes grecques les 3,4 milliards de DT prvus pour linvestissement public, dans la Loi de Finances (budget) pour 2020.
Comme si les rares ressources publiques consenties pour linvestissement public sont secondaires et leur report est neutre et sans mfaits, dans un contexte dun chmage explosif et des tensions sociales dans tous les secteurs et rgions de la Tunisie.
En point de mire, lobtention du prt de US$753 millions, dj encaisss depuis avril. Les signataires de la lettre dintention-engagement ajoutent deux autres points.
Un, ils sengagent rduire durablement les subventions pour llectricit et le gaz naturel, pour augmenter leurs tarifs de faon rduire les dficits budgtaires.
Deux, ils ont promis des ngociations avec lUGTT pour rduire la masse salariale de fonctionnaires incessamment. Ajoutant que la Tunisie mne un audit approfondi du secteur de la fonction publique, notamment pour dtecter labsentisme et les fonctionnaires fantmes (ghost civil servants).


Une politique montaire la merci des diktats du FMI

Le gouverneur de la BCT ny va pas par quatre chemins en disant que la BCT sengage dans un dialogue rgulier et continu avec le FMI, sur la base de donnes, produites pour ce faire (high frequency data) et partages directement avec le FMI.

Et ce document qui engage lÉtat tunisien dit explicitement que la BCT resserrera davantage sa politique montaire si linflation nobtempre pas et si les rserves de devises viennent se rduire. Ajoutant toujours la mention on le fera en concertation avec le FMI, comme si les ministres et experts tunisiens ne sont pas en mesure de prendre de telles dcisions de faon endogne et souveraine.

Au regard du secteur bancaire, le gouverneur de la BCT insiste, dans le document, pour dire que la classification des prts et les rgles doctroi des prts ne seront pas facilites lavenir, et cest dsormais le gouvernement tunisien qui assurera la garantie de ces prts, au lieu de la BCT Loan classification and provisioning rules will not be eased, and any loan guarantees and subsidies will be provided by the government rather than the CBT.

Fait rcurrent, la lettre cosigne par le gouverneur de la BCT et le ministre des Finances martle la rduction de l'importante masse salariale de la fonction publique en pourcentage du PIB, la suppression progressive des subventions l'nergie, linitiation des rformes des entreprises publiques (sans nommer lesquelles). Des engagements tenus auparavant, mais jamais respects durant les annes prcdentes. Des engagements, annoncs sans quantification des objectifs.

Les signataires promettent aussi un engagement pour favoriser davantage une croissance inclusive dans l'conomie, avec des mesures pour relancer l'conomie et soutenir les PME, faire respecter l'tat de droit et progresser dans la lutte contre la corruption, et amliorer les services publics, en particulier dans les domaines de l'ducation, de la sant et de la numrisation. Aucune clarification ce sujet, notamment en lien des budgets et moyens mobiliss pour ce faire.


Risques et prils du Budget 2021

Ce document officiel, tenu confidentiel et dclassifi depuis deux semaines, nest pas rassurant pour les dbats budgtaires qui commencent cette semaine au sein dun parlement dj morcel, dysfonctionnel, et ne disposant pas de toutes les connaissances et comptences pour comprendre lampleur des impacts de la main invisible du FMI sur les choix stratgiques et les politiques montaires et fiscales du Budget du 2021.
Avec les engagements tenus par le gouverneur de la BCT et de lex-ministre des Finances Anis Yaiche, on ne peut pas sattendre une politique de reprise et de redmarrage de lconomie. Des engagements dangereux et contre-productifs pour la survie des entreprises et la cration de lemploi pour lanne 2021.




Le FMI sait quil a le gros bout du bton!
Sans le dire, il estime que la Tunisie est sur le bord de la faillite et, en consquence, son gouvernement ne peut pas faire sa tte, sans respecter la lettre les diktats du FMI. Pour preuve, le graphique prcdent qui indique la croissance exponentielle des emprunts, et des empreintes du FMI sur la trajectoire de la transition dmocratique en Tunisie.

Les dputs concerns par les dbats rgissant ladoption du Budget 2021 doivent tenir compte de ces engagements signs de manire confidentielle et nayant pas fait lobjet de consultations dmocratiques et transparentes. La dmocratie tunisienne mrite plus de transparence et de respect de la part de ses institutions bancaires et des politiques montaires.

Aussi, un grief de taille faire contre le FMI et la Banque mondiale, qui, hasard du calendrier, organisent leurs rencontres annuelles (12-18 octobre Washington), avec tous les rapports, les donnes et les promesses dvoiles pour une action mener pour les mois venir.


Commentaires


1 de 1 commentaires pour l'article 212784

BenMoussa  ()  |Lundi 12 Octobre 2020 à 07h 53m |