Algrie: rejoindre une coalition militaire internationale au Sahel n'est pas envisageable



AA - Alger -

- Le ministre de la Dfense a fait savoir qu'il dment catgoriquement toutes ces allgations tendancieuses et manuvres sournoises, travers lesquelles leurs auteurs croient pouvoir semer le trouble et dstabiliser le pays .



Le ministre algrien de la Dfense a dclar ce dimanche que les informations rapportant son intention d'envoyer des troupes pour oprer sous l'gide d'une coalition internationale dans la rgion du Sahel sont fausses , et que cette dcision n'est pas envisage.

C'est ce qui ressort d'un communiqu du ministre suite une information diffuse sur les rseaux sociaux ces derniers jours, selon laquelle un accord entre la France et l'Algrie aurait t conclu concernant l'envoi de soldats sur le Sahel dans le cadre d'une force militaire dirige par Paris.

Selon le communiqu, les informations selon lesquelles lArme Nationale Populaire sapprte envoyer des troupes pour participer des missions militaires en dehors de nos frontires nationales sous le chapeau de puissances trangres dans le cadre du G5 Sahel, ce qui est faux et inadmissible .

Et la mme source d'expliquer que le ministre dment catgoriquement toutes ces allgations tendancieuses et manuvres sournoises, travers lesquelles leurs auteurs croient pouvoir semer le trouble et dstabiliser le pays .

Selon le communiqu, l'arme na jamais t, et ne sera jamais soumise dans ses actions qu lautorit de Monsieur le Prsident de la Rpublique, Chef Suprme des Forces Armes, Ministre de la Dfense Nationale, et conformment ses missions constitutionnelles explicites et aux lois de la Rpublique, dans la dfense de la souverainet, de lintgrit et de la scurit nationales .

La polmique fait suite un sommet tenu par le prsident franais Emmanuel Macron les 15 et 16 fvrier derniers avec les dirigeants des cinq pays du Sahel : le Burkina Faso, le Tchad, le Mali, la Mauritanie et le Niger dans la capitale tchadienne, N'Djamena.

Le sommet a dbattu de la coopration militaire face aux menaces terroristes dans la rgion.

L'Algrie est le seul pays parmi ces pays de la rgion du Sahel avoir refus de rejoindre cette alliance que la France a tablie en 2017.

L'Algrie se coordonne avec les armes du Mali, de la Mauritanie et du Niger pour lutter contre le terrorisme et le crime organis dans la rgion dans le cadre du Comit conjoint d'tat-major oprationnel, cr en 2010.

Un amendement constitutionnel en Algrie a autoris pour la premire fois, au mois de novembre dernier, que des contingents de l'arme puissent se rendre l'tranger sous certaines conditions.

L'article 31 de l'amendement stipule que L'Algrie, dans le cadre du respect des principes et objectifs des Nations unies, de l'Union africaine et de la Ligue des États arabes, peut participer au maintien de la paix, aprs l'approbation du Parlement par une majorit des deux tiers des membres de chacune des deux chambres du Parlement .

Selon le communiqu du ministre de la Dfense aujourd'hui, la participation de lArme Nationale Populaire en dehors des frontires du pays relve de la dcision du peuple algrien, conformment aux dispositions de la Constitution de la Rpublique .

*Traduit de l'arabe par Mounir Bennour

Commentaires


0 de 0 commentaires pour l'article 221005